Historique

La commune  se trouve à environ 130 mètres d’altitude (altitude minimun: 64m, altitude maximum 195m)

Sa superficie est de 9,37 km² (937 hectares).

Croix de chemin de Grayssas

Malgré sa sobriété, la croix de chemin de Grayssas n’en dégage pas moins un fort symbolisme.

La croix consiste en une simple croix latine posée sur un bloc de pierre. Elle ne porte aucun ornement.

Vu son bon état, la croix est élevée au XIXe ou XXe siècle, au centre du village de Grayssas. Elle est probablement la conséquence d’une mission, et rappelle au passant le sacrifice du Christ sur la croix pour le salut des Hommes. Elle détient donc un symbolisme fort, symbolisme que l’on trouve dès le début de la chrétienté.

D’autres croix sont élevées à proximité, sur le mur de clôture du cimetière, mais elles sont plus ornées que cette croix de pierre.

Réalisation : XIXe ou XXe siècle

Croix du cimetière de Grayssas

Le mur de clôture du cimetière de Grayssas est pourvu, à l’est et au sud, de deux croix en fer forgé richement ornées.

L’une des croix représente à la croisée la couronne d’épines, le cœur de Jésus et les rayons de la gloire de Dieu. Ces éléments rappellent le martyr du Christ, sa douleur sur la croix et l’espoir de la résurrection

Réalisation : XIXe siècle

Pigeonnier de Grayssas

Le pigeonnier de Grayssas adopte une typologie courante dans le Lot-et-Garonne, la tour carrée dit de type gascon.

Le pigeonnier est une construction isolée édifiée à proximité de l’habitation. Il est bâti de plein pied sous la forme d’une tour de plan carré.

Il est couvert d’une toiture pyramidale en tuiles plates, coiffée d’une quille en terre cuite.

Cet épi de faîtage fait l’objet d’un soin particulier : il symbolise la fécondité et la prospérité de son propriétaire.

Ce pigeonnier ne se visite pas.