inauguration du nouveau logement communal

Une préfète en exercice, un ancien ministre et président de communauté de communes, un préfet en retraite, la moitié de la population communale, il ne manquait vraiment personne mardi 5 mars dans le petit village de Grayssas pour un événement largement salué : l’inauguration d’une maison au centre du bourg, restaurée par la commune pour y loger des habitants. Voilà la raison de cette inattendue rencontre et activité au centre du bourg.

À entendre Marie-Christine Cluchier et au vu des soutiens qu’elle a obtenus pour mettre en œuvre son projet, la campagne n’a pas dit son dernier mot. Ce n’est pas Jean-Michel Baylet et Béatrice Lagarde tous deux présents, qui diront le contraire. « Nous avons rejoint la communauté des communes des Deux Rives en 2012 car c’est vers là que se tournent nos habitants pour l’économie, les emplois, les services, mais aussi l’éducation, explique Marie-Christine Cluchier. Nous n’avons plus d’école, mais nous nous employons à rester dynamiques avec notre salle des fêtes, une maison des associations récemment rénovée, un comité des fêtes qui anime de nouveau notre village après vingt ans de sommeil et cette maison que nous inaugurons aujourd’hui, largement porteuse de symboles et d’avenir. »Une préfète en exercice, un ancien ministre et président de communauté de communes, un préfet en retraite, la moitié de la population communale, il ne manquait vraiment personne mardi 5 mars dans le petit village de Grayssas pour un événement largement salué : l’inauguration d’une maison au centre du bourg, restaurée par la commune pour y loger des habitants. Voilà la raison de cette inattendue rencontre et activité au centre du bourg.

Copie de l'article du Sud Ouest paru le 13 mars 2019